L’irremplaçable simplicité du 3DT2

À chaque besoin sa réponse. Au rachis, la séquence IRM de type Dixon permet notamment un effacement de qualité du signal de la graisse; le “de Sèze magnétique” permet de comprendre certains conflits disco-radiculaires à IRM lombaire normale; la séquence de type “3DT2” représente quant à elle un atout indéniable dans le cadre de l’exploration de la névralgie cervico-brachiale, tant pour le radiologue qui interprète les images que pour le prescripteur qui les corrèle aux symptômes du patient. Explications.

Le besoin

À l’inverse des foramens intervertébraux thoraciques et lombaires, les foramens cervicaux se prêtent nettement moins à l’analyse dans le plan sagittal et ce pour trois raisons: leur petite taille d’une part; leur orientation oblique vers l’avant et le dehors d’autre part; leur faible contenu en graisse enfin, offrant de fait un faible contraste en pondération T1.

In fine, c’est bien dans le seul plan axial et en T2 que les régions foraminales cervicales sont historiquement étudiées et selon une méthode jugée fastidieuse par certains. La lecture des images est faite de haut en bas et sur un champ souvent limité en hauteur (de C3 à C7 ou T1). Pour chaque niveau discal, l’aspect des foramens est décrit d’un côté puis de l’autre, transformant notre compte-rendu en un fleuve dans lequel l’utile se perd volontiers dans une masse d’informations moins utiles. À ces difficultés s’ajoute une certaine subjectivité quand il s’agit de grader l’importance d’un rétrécissement foraminal par des termes de “léger”, “modéré” et “sévère”, cette liste n’étant pas limitative.

La réponse

Le terme de “3D” attribué à cette séquence est en fait inexact car il ne résulte pas, comme en scanner, de l’acquisition d’un volume par une spirale mais de la superposition de fines coupes d’IRM permettant d’obtenir un voxel isotropique. La finalité en sera toutefois, de même qu’en scanner, d’offrir la possibilité de naviguer en MultiPlanar Reconstruction au sein de la région cervicale.

Voici un exemple de protocole appliqué en IRM 1,5 Teslas:

  • plan d’acquisition: coronal
  • nombre de coupe: 60
  • épaisseur de coupe: 0,8 mm
  • voxel: 0,8 X 0,8 x 0,8
  • temps d’acquisition: 4 min et 10 sec

2DT2

Les avantages de la séquence

C’est bien par sa capacité, en MPR, à tourner autour des foramens intervertébraux et en particulier dans un plan sagittal oblique que cette séquence 3DT2 se distingue des autres plans d’étude à l’étage cervical. Elle permettra ainsi de:

  • placer sur une même coupe en double obliquité l’ensemble des foramens d’un côté donné; la largeur des foramens normaux, souvent aux extrémités, sert ainsi de référentiel pour grader les rétrécissements constatés;
  • décrire successivement et en deux lignes dédiées à chacun des côtés l’ensemble des rétrécissement constatés, garantissant un confort de rédaction pour le radiologue et de lecture pour le prescripteur. Un exemple est fourni ci-après:

“Du côté droit, les débords disco-ostéophytiques favorisent un rétrécissement léger en C2/C3, modéré en C3/C4, C4/ C6 et C6/7 et sévère en C4/C5.

Du côté gauche, les débords disco-ostéophytiques favorisent un rétrécissement léger en C2/C3 et C3/C4, modéré en C6/7 et sévère en C4/C5 et C5/C6.”

Ces avantages expliquent certainement que 70% de nos apprenants l’utilisent désormais en routine à l’étage cervical et/ou lombaire (voir l’infographie ci-dessus).

Grader le rétrécissement s’est longtemps fait de façon subjective en prenant comme référence les foramens du rachis cervical supérieur ou inférieur dont le calibre est souvent parfaitement préservé. En 2014, Park a en outre proposé une classification en quatre grades selon le degré d’oblitération de la graisse foraminale située autour de la racine concernée. Sa définition était la suivante:

  • Grade 1 : absence d’oblitération de la graisse,
  • Grade 2 : oblitération inférieure à 50%,
  • Grade 3 : oblitération supérieure à 50% sans modification de calibre de la racine,
  • Grade 4 : oblitération supérieure à 50% avec déformation de la racine.

 

séquence 3DT2

 

Cette séquence 3DT2 est également utilisée à l’étage lombaire où elle permet de naviguer, en complément des plans sagittaux, au sein des foramens depuis la charnière thoraco-lombaire jusqu’au sacrum. En outre, cette séquence est robuste dans l’analyse du rachis ostéosynthésée compte-tenu de sa faible susceptibilité aux inhomogénéïtés du champ magnétique.

Enfin et parce qu’il faut bien lui trouver un défaut, on précisera que cette séquence manque de sensibilité dans la détection des modifications œdémateuses de l’os; elle ne remplace donc pas totalement les séquences pondérées en T2 dans l’analyse du rachis lombaire.


< Voir toutes les actualités
qualiopi
datadock